Le granit breton, son histoire, ses avantages, la concurrence

Granit - Artcase - Actualités

Depuis des siècles, le granit, cette pierre formée il y a 400 millions d’années, a été un élément essentiel dans la construction d’églises, de maisons, de murs et de trottoirs en Bretagne. Cependant, la production locale se trouve aujourd’hui concurrencée par des granits étrangers, espagnols, portugais et même chinois, plus abordables sur le marché. C’est dans ce contexte que des professionnels de la région ont trouvé une solution innovante, incarnée par le projet monumental « Granit Köln » par exemple.

Le granit breton: une tradition menacée par la concurrence étrangère

Le granit, symbole indéniable de la Bretagne, est aujourd’hui confronté à une concurrence féroce. Des carrières étrangères proposent des prix compétitifs, incitant de nombreuses collectivités françaises à importer ces matériaux, malgré l’érosion du patrimoine breton. Durant plus de deux décennies, le granit chinois, espagnol et portugais a inondé le marché français, causant la disparition de nombreuses entreprises bretonnes et entraînant la perte de milliers d’emplois directs.

Cependant, certaines entreprises, ont décidé de résister à cette tendance en investissant massivement dans l’amélioration de leurs processus de production. Malgré les défis posés par la modernisation de la concurrence étrangère, les entreprises sont déterminées à combler leur retard et à préserver la tradition du granit breton.

L’innovation au cœur de la résistance

Face à une concurrence espagnole et portugaise toujours plus moderne et compétitive, les entreprises misent sur l’innovation. L’entreprise cherche à se démarquer en proposant des produits de haute qualité, taillés dans le granit breton, tout en restant compétitive sur le marché. Les investissements dans la modernisation des équipements visent à assurer la durabilité et la qualité des produits, afin de répondre aux attentes des clients et de reconquérir des parts de marché.

Un héritage de l’hexagone à préserver

La filière du granit breton mise également sur la certification géographique comme moyen de préserver son héritage. L’indication géographique apposée sur le granit breton est un gage de qualité et de provenance. Cette estampille permet aux producteurs de convaincre les consommateurs de l’authenticité et de la qualité du granit breton, incitant certaines collectivités à préférer les pavés locaux, même s’ils sont plus chers.

Un meilleur avenir pour le granit breton ?

L’association du granit breton souligne également l’engagement environnemental de la filière. Alors que la moitié des roches ornementales utilisées en France proviennent de l’étranger, privilégier le granit breton contribue à une démarche plus vertueuse pour l’environnement. En faisant ce choix, les acteurs locaux participent à la réduction de l’empreinte carbone liée au transport des matériaux.